Je cours depuis 27 années et tout a commencé à l’aube de mes quarante ans, ça vous dit mon âge (mais c’est un secret!).  Il n’y a pas d’âge pour commencer et surtout continuer.  Et comme une chose ne suffit pas, j’ai ajouté quelques autres divertissements tels que la natation, le vélo longue distance, le kayak, le ski de fond et la raquette ainsi que le PickleBall, très à la mode ces temps-ci. Bref, j’ai la piqure des sports en mouvement et la bougeotte. J’y vais progressivement au gré de mon apprentissage personnel et du plaisir apprivoisé.

Mais un seul mot peut résumer mon expérience personnelle : « RÉGULARITÉ »

En effet, au-delà de la maxime bien connue : « rien ne sert de courir, il faut partir à point »,  j’ajouterais « … partir et être régulier. »

La recette est pourtant facile à préparer. Dans un grand récipient, verser suffisamment de constance et mélanger avec une bonne dose de continuité.  Ne jamais cesser de mélanger ces ingrédients autrement votre résultat risque de goûter amer. Pour lier le tout, j’y ajoute l’essentiel pour une texture veloutée : la rigueur et la discipline.  Laisser reposer afin d’avoir un effet assuré sur votre volonté et capacité à poursuivre votre démarche.  Au moment de  consommer, saupoudrer allègrement de plaisir.

Évidemment, cela peut paraitre simple mais c’est le premier obstacle à franchir, la barrière à l’entrée afin de transformer le projet en réalité assumée.

Nombreux sont les programmes et les plans d’entrainements qui mesurent et quantifient les différents facteurs de progression pour devenir performant ou minimalement un adepte de la course. Soyons clairs, ils ne sont pas superflus, bien au contraire.  Pour l’athlète, ils deviennent des outils nécessaires et essentiels à leur bonne performance et leur dépassement. Pour l’amateur et même le néophyte, ils présentent les principes et notions nécessaires pour maîtriser l’activité et les techniques pour prévenir les blessures du débutant trop enthousiaste et progresser harmonieusement en respectant le potentiel de chaque individu.

J’ai goûté à de nombreux plans tous autant originaux les uns que les autres. Certains programmes misaient sur la réussite performance,  d’autres sur un développement progressif des capacités du coureur et de son niveau.  Plusieurs offres d’accompagnement structuré visent d’abord la pérennité dans le temps et laissent une grande place à la motivation personnelle et aux possibilités d’ajustement selon le profil de chaque individu.  Dans tous les cas, la variable à considérer pour s’approprier un programme d’entrainement à la course est celle qui est totalement sous votre contrôle : votre volonté de tenir le rythme.

En conclusion, la course (et tout autre sport de prouesse et d’endurance), c’est d’abord une question de constance avant la performance.

Les librairies et les bibliothèques regorgent de titres et de bouquins qui proposent des programmes d’entrainement pour tous les niveaux.  On peut y trouver des auteurs qui sont ou ont été des athlètes et qui font partie de l’élite particulièrement des québécois qui ont acquis une réputation dans le domaine.  De nombreux spécialistes dans le secteur de la santé physique et du conditionnement physique (kinésiologue, physiothérapeute, ostéopathe, entraineur, etc.) ont également mis à contribution leurs connaissances spécifiques dans la rédaction de livres hautement appréciés.  Des magazines aux  blogs, ces outils complètent l’inventaire des lectures qui vous sont accessibles. Enfin, joindre un club ou un groupe d’amis qui ont les mêmes valeurs que vous peut contribuer à votre niveau de  motivation. Ne reste qu’à découvrir lequel allumera la flamme qui vous mènera vers la passion de pratiquer la course. Et la passion s’accroit avec l’usage !

Partager

Si vous aimez partagez-le!